This is some text inside of a div block.

Un regard sur la future plateforme d'expériences outdoor de Décathlon

Nathan Bériot est chef de produit expérience vélo chez Décathlon. Nous l'avons rencontré pour qu'il nous parle du dernier chantier de l'entreprise : une plateforme outdoor qui risque bien de balayer les cartes du marché... et de devenir incontournable pour la visibilité des parcours de promenade.

Nathan Bériot est chef de produit expérience vélo chez Décathlon. Nous l'avons rencontré pour qu'il nous parle du dernier chantier de l'entreprise : une plateforme outdoor qui risque bien de balayer les cartes du marché... et de devenir incontournable pour la visibilité des parcours de promenade.

La Tangente : Présentez-nous le projet en quelques mots !
Nathan Bériot :Je travaille pour l'entité "Décathlon Outdoor", lancée par Quechua (randonnée) et Riverside (vélo VTC). Nous voulons cultiver le plaisir de l'évasion à la journée, et travaillons sur une nouvelle plateforme qui sortira en avril : Décathlon Outdoor. On trouvera sur l'app des parcours de randonnée à pied ou à vélo, de la raquette et du ski de rando.

Pourquoi se lancer dans ce marché, qui semble en apparence saturé ?
Chez Décathlon, on est assez fort pour concevoir et vendre des produits, avec ce crédo de mettre tout le monde au sport. Cependant, on ne sait pas faire de l'expérience aujourd'hui : on vend un vélo et l'expérience Décathlon s'arrête quand le client sort du magasin. De cette volonté de poursuivre l'expérience, plusieurs plateformes émergent, dont une qui a explosé en confinement et qui s'appelle Décathlon Coach, orientée fitness et sports d'intérieur. Avec l'équipe Décathlon Outdoor, on s'implique sur cette nouvelle plateforme orientée nature, et une autre plateforme outdoor va sortir pour l'aspect sportif, pour les gens qui cherchent des statistiques de performance. Enfin autre ambition, la plateforme va nous permettre de mieux connaitre la pratique de nos clients et de connaitre les produits qui correspondent à leurs attentes. On réalise déjà du recueil client de façon très directe avec le site Décathlon Co Création, mais ici on recherche de la donnée par la pratique des utilisateurs.

Quelle est la promesse pour l'utilisateur ?
Accéder à des parcours d'évasion sur une plateforme 100% communautaire. On voudrait proposer 4000 parcours dont 1000 à 1500 en vélo. A terme, la plateforme proposera des parcours adéquats au profil de l'utilisateur, grâce à son historique d'utilisation et sa géolocalisation.

100% communautaire ?
Oui, l'objectif c'est d'avoir des parcours qui soient très qualitatifs avec une petite description sympa, des points d'intérêt posés par l'utilisateur, quelques aspects culturels ou pratiques du trajet... On a vraiment le souhait que le contenu soit créé par nos utilisateurs, et qu'ils puissent commenter, noter, partager, modifier les parcours.

Quelle est votre stratégie différenciante dans l'écosystème des plateformes outdoor ?
On n'est pas du tout dans une position de mastodonte, il y a beaucoup d'acteurs sur le marché, et nous sommes en phase de "test and learn". On aimerait être au croisement de 3 plateformes : Chilowe pour l'aspect micro-aventure, Komoot, pour l'excellence de leur outil de planification d'itinéraires, et Airbnb Expériences. En effet, la majorité de nos parcours sont gratuits, mais on veut aussi proposer des expériences payantes, accompagnées ou non. On veut s'appuyer sur des acteurs locaux indépendants pour proposer leurs services sur la plateforme. On leur fournit la visibilité et le système de réservation contre une petite commission. On va aussi proposer une facette ludique : géocaching, escape game, topoguides de voyage... les possibilités sont vastes ! Pour nous, c'est aussi une volonté forte de progresser dans notre démarche écologique. Nous sommes avant tout un grand acteur produit, mais on veut changer les choses.

Quelle est la prochaine étape ?
Avant l'ouverture en avril, l'objectif est d'alimenter la plateforme en parcours vélo, en rencontrant notamment les acteurs du tourisme. Nous sommes très preneurs de data terrain que seuls les acteurs locaux peuvent nous fournir !

abonnez-vous à notre newsletter